Voir la page facebook du site
partager la page sur LinkedIn
partager la page sur Twitter
partager la page sur Google+

Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Vous-êtes ici:  Accueil Terres d'ancêtres Les unités de mesures anciennes

Les unités de mesures anciennes

Les unités de mesure de l'Ancien Régime, autrement dit celles utilisées par nos ancêtres, furent nombreuses et variées. Toutes ces définitions ont pour sources des ouvrages comme le Dictionnaire "Le Littré" ou encore l'Encyclopédie de Diderot et d' Alembert. Cette rubrique faisait autrefois partie du site La Généalogie Entre Amis (aujourd'hui disparu) et sera mise à jour régulièrement au rythme de mes découvertes.

Pour toutes remarques ou pour signaler une erreur, n'hésitez pas à me laisser un message !

Les mesures de poids

Nom d'unité Définition Equivalence
La livre La livre est une ancienne unité de poids qui est très mal déterminée puisqu'elle variait, selon les provinces, de 380 à 552 grammes ; de plus, sa division n'était pas partout la même : à Paris, elle se divisait en 16 onces ; dans l'Ain, elle en valait 18 ; à Lyon, elle n'en valait que 12. 489,5 g
Le marc Il s'agit d'un poids dont on se servait en France et dans plusieurs états de l'Europe, pour peser diverses sortes de marchandises, et particulierement l'or et l'argent : c'est principalement dans les hôtels des monnaies et chez les marchands qui ne vendaient que des choses précieuses ou de petits volumes, que le marc et ses divisions étaient en usage. 244,75 g
L'once L'once est un ancien poids qui était d'abord la douzième partie de la livre romaine ; il était restée la douzième partie de la livre de Lyon et du midi de la France ; il était la seizième partie de la livre de Paris. Les orfévres divisaient l'once en vingt esterlins, chaque esterlin en deux mailles, chaque maille en deux félins, et chaque félin en sept grains et un cinquième. 30,6 g
Le gros Le gros est la cent vingt-huitième partie de la livre, ou la huitième partie d'une once. Un gros d'argent, de soie. Il correspond au drachme chez les pharmaciens. 3,82 g
Le denier Il s'agit d'un terme de monnayage. Il correspond au tiers du gros ou la 24e partie de l'once et la 192e du marc. C'est le poids de la pièce de monnaie du même nom. Il correspond au scrupule chez les pharmaciens. 1,275 g
Le grain Le grain est un petit poids qui était la soixante-douzième partie d'un gros ou la vingt-quatrième d'un scrupule. 53 mg
Le quintal Le quintal est un poids de cent livres. Il ne faut pas le confondre avec le quintal métrique qui correspond à un poids de 100 kilogrammes. 48,95 kg
Le millier Le millier est une unité qui représente mille livres. 489,5 kg
Le tonneau
(de mer)
En marine, le tonneau correspondait à un poids de deux mille livres et en volume, espace de 40 pieds cubes. 979 kg
L'ambanne L'ambanne est une mesure de poids pour le pain. 25 livres
La corde La corde est une mesure de bois à brûler que l'on prenait avec une corde et qui équivaut à peu près à quatre stères. La corde de Paris valait 3,8 stères ; la corde de grand bois 4,4, et la corde de port 4,8. On parle alors d'une corde de bois. Elle est aussi appellée aussi appellé lien ou riorte. 25 livres
Le faix Le faix est une mesure de houille employée à Saint-Étienne. 50 kg
Le félin Le félin est un ancien terme d'orfévrerie et de monnaie. C'est le nom d'un poids qui contenait sept grains et un cinquième. entre 0,33 et 0,38 g
Le fierton   61,19 g
La jetée   1/2 faix soit 25 kg
La maille La maille est un terme d'orfévrerie. Il s'agit d'un petit poids qui est la quatrième partie d'une once. 1/4 d'once
Le quarteron Le quarteron est une unité de poids qui est est la quatrième partie d'une livre. 122,4 g
La trousse   3 quintaux

Attention : la livre change selon les régions :

  • Lille
    • 425 ,86 g (poids léger)
    • 460,13 g ( poids pesant)
  • Abbeville : 421,28 g
  • Amiens : 460,13 g
  • Strasbourg : 469,92 g
  • Lyon
    • Poids de ville : 420,97 g
    • Poids de soie : 455,23 g
  • Avignon et Toulouse : 411,18 g
  • Marseille et Montpellier : 401,39 g
  • Provence
    • poids de table : 420,97 g
    • livre carnassière (ou livre de boucherie) 1,222 kg
    • livre médicinale 386,85 g
  • etc...

Les mesures marines

Nom d'unité Définition Equivalence
La brasse La brasse est une mesure que l'on prend avec les deux bras étendus, c'est-à-dire d'un bout à l'autre, et qui passe à peu près pour celle de cinq pieds anciens 1,624 m
L'encablure Dans la marine, l'encablure était une distance qui correspondait à cent vingt brasses 1/10 de mille soit 185,2 m
La lieue marine   5556 m
Le mille marin   1852 m

Les mesures de longueurs

Nom d'unité Définition Equivalence
Le point Le point est une mesure ancienne qui correspond à la douzième partie de la ligne. (voir ci-après pour la ligne 0,188 mm
La ligne Dans l'ancien système des poids et mesures, une ligne est la douzième partie d'un pouce. (voir ci-après pour la définition du pouce) 2,256 mm
Le pouce Dans l'ancien système de poids et mesures, un pouce est la douzième partie du pied du roi. Il se divise en douze lignes. 2, 707 cm
Le pied-du-roi   32, 484 cm
Le pied Le pied est une ancienne mesure de longueur qui correspond à douze pouces. Il faut toutefois faire attention car sa longueur varie selon les régions.
  • 29,8 cm en Normandie et en Beauvaisis
  • 29,25 cm en Lorraine
  • 28,92 cm à Strasbourg
  • 30,87 cm à Besançon
  • 31,5 cm à Dijon
  • 33,5 cm à Macôn
  • 35,7 cm à Bordeaux
La toise La toise est une mesure longue de six pieds. 1, 949 m
La lieue commune La lieue commune de France, qui est aussi appelée lieue géographique, était longue de deux mille deux cent quatre-vingt-deux toises (soit 4444 mètres et demi). 2282 toises
La lieue ancienne   3,248 km
La lieue de Paris  
  • 3,248 km jusqu'en 1674
  • De 1674 à 1737, elle vaut 3,898 km
  • Aprés 1737 elle varie selon la région et son utilisation
La lieue des Postes La lieue des postes est une lieue de 2200 toises. 4, 288 km
La lieue tarifaire   4, 678 km
La coudée naturelle   45 cm
La coudée royale   52,5 cm
La ruthe La ruthe était surtout utilisée en Alsace. Elle correspond à 10 pieds locaux. 2,89 m
La perche ordinaire La perche est l'unité de mesure de référence pour l'arpentage. 20 pieds ou 6,496 m
La perche de Paris 18 pieds ou 5,8471 m
La perche-du-roi 5,847 m
La perche d'arpent 7,146 m
La perche des Eaux et Forêts 22 pieds ou 7,1464 m

Les mesures des étoffes

Nom d'unité Equivalence
L'aune 3 pieds 7 pouces 10 lignes 5/6 soit : 1,188 m
L'aune
  • 1,19 m à Paris
  • 0,812 m à Troyes
  • 0,66 m à Lille
  • 1,432 m à Laval
  • 0,63 m à Nancy
  • 0,667 m à Metz
  • 0,808 m à Bourg
  • 0,52 m à Strasbourg
  • 1,18 m dans le Beauvaisis
  • 0,80 m en Bourgogne et en Picardie
  • entre 1,327 et 1,949 m en Bretagne
  • 1,97 m dans le Dauphiné
  • 0,88 à Bayonne
L'aune de Rouen
  • 1,54 m pour les draps et la soie
  • 1,40 m pour les toiles
de 1812 à 1837, on crée l'aune métrique qui vaut 1 m 20

Les mesures de superficies

Nom d'unité Equivalence
Le pied carré 0 ,1056 m²
La toise carrée 3 ,798 m²
La perche des forêts 51 ,04 m²
La vergée 1 276 ,799 6 m²
La acre 5 107,198 3 m²
Le pouce carré 7, 3 m²
La toise-pied 6 pieds carrés, soit 0,633 m²
La perche de Paris 34,17 m²
La canne carrée Dans le midi de France, la canne carrée designe la surface d'un carré d'une canne de côté
La saumée 1600 cannes carrés

Les volumes des liquides

Nom d'unité Définition Equivalence
La chopine Dans l'ancienne système de poids et de mesures, la chopine correspond à la moitié d'une pinte. 
  • 0,33 L
  • 0,46 à Paris
La pinte La pinte est une ancienne mesure pour le vin et les autres liquides. La pinte de Paris valait un peu moins que le litre, c'est-à-dire 0l,931.
  • 0,92 L (pour la pinte de Paris)
  • 1,28 L (pour la pinte de Bordeaux)
Le pot (ou quade) Le pot est une mesure qui contient deux pintes.  
La velte   7,44 litres
Le muid Le muid est ancienne mesure de capacité qui variait suivant les provinces: Muid de Roussillon (472 litres), muid de Languedoc (442 litres), muid de Montpellier (730 litres), les muids gros (340 litres), muid de Cahors (296 litres).
  • 288 pintes à Paris
  • 274 L en Bourgogne
L'anée L'anée est une mesure de grains qui correspondait à ce que pouvait porter un âne.
  • 6 ou 7 bichets
  • 24 pintes à Montbrison
  • 96 pintes dans le Lyonnais
Le barral   1/2 anée
La barrique  
  • 32 veltes à Bordeaux
  • 225 litres en Languedoc et en Gascogne
  • En Bretagne (pour le cidre) elle vaut 120 pots
La benne   A Montbrison, 3 hL de vin
Le bichet Le bichet est une ancienne mesure de capacité pour le blé et pour d'autres grains, variable suivant les provinces. 57 à 66 L en Bourgogne, en Beaujolais et en Isère
La carte   2 pintes pour le vin à Paris
La charge  
  • 40 L en Lorraine
  • 118 L en Roussillon
La coupe  
  • généralement 1/6 de bichet
  • 1/4 de bichet dans le Beaujolais
Le dément   2 bichets dans les montagnes du Forez
L'écuelle   un peu moins que la coupe
Le foudre   4 muids, soit 1072 L
Lampe   2,5 L
La mesure  
  • 64 pintes de Paris (58,88 litres)
  • entre 42 et 45 L en Lorraine
Le muid (pour les liquides)  
  • 472 L en Roussillon
  • 442 L en Languedoc
  • 730 L à Montpellier
  • 296 L à Cahors
Le muid de Paris (pour le vin)   268 litres
La pipe  
  • 397 L à Paris
  • 420 L à Saumur
  • 624 L à Cognac
  • 710 à Saint-Gilles
  • 402,33 pour la pipe ordinaire
Le poincon   2/3 de muid
Le posson   0.116 L
Le quartaut  
  • 67 L à Paris
  • 57 L en Bourgogne
  • 114 L à Orléans
  • 94 L en Champagne
  • 152 L en Auvergne
  • 106 L à Mâcon
La queue  
  • 266 L en Champagne
  • 396 L à Reims
  • 456 L à Paris
  • 402,3 L en Bourgogne
La roquille   0,029 L
Le scandal Le scandal est une ancienne unité de mesure qui était utilisée pour l'huile.
  • de 12 à 20 L en Provence
Le setier   8 pintes
Le termail   6 pintes
Le tonneau Le tonneau est une ancienne unité de mesure qui était utilisée pour le vin et le cidre. 864 pintes

Les volumes des matières sèches

Nom d'unité Equivalence
Le litron 79, 345 cL
Le quart 3, 174 L
Le boisseau 13, 695 L
Le minot 38, 086 L
La mine 76, 172L
Le setier 152, 343 L
le bassin petite mesure pour l'orge et l'avoine
Le muid 18,281 hL

Les unités de mesures agraires en usage dans l'arrondissement de Valenciennes

Ces mesures étaient au nombre de 10. Elles portaient les noms de mesure de Valenciennes, du Quesnoy, d'Ostrevant, d'Iwuy, de Solesmes, de Condé, d'Hergnies de Saint-Amand, de Mortagne et de Douai. (source: Almanach de Valenciennes et son arrondissement : 1877)

1) La mesure de Valenciennes

Nom d'unité Equivalence
La mencaudée 0, 229824 hectare
Le journel (ou 100 verges) 0, 287280 hectare
La rasière (mencaudée 1/2) 0, 344736 hectare
Le bonnier 1, 149120 hectares
La verge carrée 0, 002873 hectare

Ces unités étaient utilisées dans les cantons de Valenciennes, de Saint-Amand (Raimes moins les bois) et de Condé (Crespin, Escaupont, Fresnes, Odomez, Thivencelles, Vicq et Vieux-Condé).

2) La mesure de Saint-Amand

Nom d'unité Equivalence
La mencaudée 0, 241450 hectare
Le quartier ou journel (ou 100 verges) 0, 301823 hectare
Le rasière 0, 362188 hectare
Le bonnier 1, 207294 hectares
La verge carrée 0, 003018 hectare
Le cent ou 25 0, 075459 hectare
Le tiers cheval 0, 402431 hectare

Ces unités étaient utilisées dans les cantons de Saint-Amand , Valenciennes (Quarouble pour le bois d'Amblise) et de Condé (Crespin, Chapelle-Saint-Aybert et Thivencelles).

3) La mesure de Condé

Nom d'unité Equivalence
La mencaudée 0, 242769 hectare
Le journel 0, 303462 hectare
Le bonnier 1, 213846 hectares
La verge carrée 0, 003035 hectare

Ces unités étaient utilisées dans les cantons de Condé et Saint-Amand (Petite-Forêt et les forêts de Raimes).

4) La mesure de Mortagne

Nom d'unité Equivalence
La mencaudée 0, 080866 hectare
Le quartier 0, 323465 hectare
Le bonnier 1, 293859 hectares
La verge carrée 0, 003235 hectare

Ces unités étaient utilisées dans le canton de Saint-Amand (Bruille, Château-l'Abbaye, Flines-les-Mortagne et Mortagne).

5) La mesure du Quesnoy

Ces unités étaient utilisées dans les cantons de Valenciennes (