Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Hors-Sujet

Si, comme moi, vous vous intéressez à l'histoire locale, vous suivez sans aucun doute de très près les découvertes archéologiques qui précédent les aménagements urbains. D'ailleurs, je ne sais pas si vous vous souvenez mais il y a quelques années, je vous avais un peu parlé des fouilles préventives de Famars, juste avant la construction de ce qui allait devenir le technopole. Le soucis pour nous, les petits curieux de l'histoire, c'est que la plupart du temps les zones de fouilles sont fermées au public (je profite d'ailleurs de cet article pour vous rappeler que faire vos petites prospections est interdit). Il y a quelques semaines, j'ai découvert via Twitter qu'il était maintenant possible de visiter les zones de recherche de façon virtuelle, sans même prendre la peine de sortir de son salon. Alors je sais ce que vous allez me dire, Quid des pieds dans la boue ? Quid du plein air ? Quid du frisson de la découverte ? Je sais bien... mais honnêtement, je trouve que c'est une bonne alternative. 

https://sketchfab.com/3d-models/fouilles-valenciennes-59-f3f21aef5d914bcb84fbe35e09d0586b

Les fouilles de mon exemple sont celles menées sur le chantier du futur cinéma de l'Arsenal, dans le centre ville de Valenciennes, par les services de la ville. Les archéologues ont exhumé les fondations d'une vaste demeure du XVe siècle. La demeure de la famille Lannoy, riche famille valenciennoise.

 

Vue en 3D des fouilles archéologiques du passage de l'Arsenal à Valenciennes

Les fouilles de l'Arsenal à Valenciennes 

Vue en 3D des fouilles archéologiques du passage de l'Arsenal à Valenciennes

Les fouilles de l'Arsenal à Valenciennes

La navigation se fait à l'aide de la souris : le bouton gauche pour faire pivoter la vue, le bouton droit pour la faire glisser dans les 4 directions et enfin la roulette pour zoomer et dézoomer. Je me suis intéressé aux fouilles de Valenciennes car il s'agit de celles à côté desquelles je passe assez souvent, mais vous pouvez également choisir de visiter une église souterraine à Aubeterre (en Charente) ou le château de Manasija (en Serbie). 

 

Vue en 3D des fouilles archéologiques du Château de Manasija en Serbie

Le Château de Manasija (Serbie) 

L'histoire que je vais partager avec vous aujourd'hui se déroule entre la fin des années 30 et le début des années 40, dans une Corée occupée par les japonnais. Je vais passer les détails historiques et politiques qui font que la Corée a été annexée par le Japon en 1910 car ça risque de vous ennuyer et perdre la moitié de mes lecteurs. Pour faire bref, il faut imaginer une Corée occupée par l'Empire Japonnais et dont la langue maternelle est prohibée à l'école, dans les lieux publics et lors des manifestations officielles depuis 1938. En 1940, les Coréens sont même priés d'abandonner leurs noms pour adopter un patronyme japonnais. Dans les faits, on estime à moins de 1 sur 10 le nombre de famille s'étant pliée à la "demande" de l'envahisseur japonnais.

Cette histoire, c'est également celle de Dani, héros du film "L'arbre généalogique", de Im Kwon-taek. Dani est un fonctionnaire japonais du gouvernement provincial du Gyunggi-do. Son service s’occupe de transformer le nom des Coréens en patronymes japonais, suivant les ordres du gouverneur général. Sul Jin-young, un Coréen fier et têtu, refuse de changer son nom. Dani finit par le respecter et tombe amoureux de sa fille, Ok-sun. Le conflit entre son devoir et le respect qu’il éprouve pour l’orgueil de Sul et sa volonté de conserver le nom familial sera lourd de conséquences.

affiche du film de The Genealogy Pedigree de Kwon-taek Im

L'affiche du film
"L'Arbre Généalogique" (1978)

Note: le film est connu sous d'autres noms: "Jokbo" (en coréen), "The Genealogy" ou "The family Pedigree" (versions anglaises).

L'article d'aujourd'hui se résume à une simple image. A premier abord, elle peut paraitre totalement hors sujet puisqu'elle traite ni d'histoire, ni de généalogie. Pourtant, comme les cartes postales anciennes, elle peut presque servir à raconter l'histoire de toute une génération. Une génération qui a grandi avec une bande d'animateurs qui lui faisait découvrir le monde: Le Club Dorothée. Si vous êtes observateurs, vous aurez remarqué qu'une erreur de frappe a fait du Club Dorothée nos Expendables à nous. (L'image est extraite du Télé Z n°1698 page 49)

Le Club Dorothée dans Télé Z

 

Noël approchant à grand pas, je vous propose cette semaine un article gentil. Quelque chose où il n'y a rien de compliqué, aucun coup de gueule de ma part, mais juste quelques lignes à lire. Il s'agit d'une fable de Jean de La Fontaine (1621-1695) intitulée "Le mulet se vantant de sa généalogie".

 

Le Mulet d'un prélat se piquait de noblesse, 
Et ne parlait incessamment 
Que de sa Mère la Jument, 
Dont il contait mainte prouesse.
Elle avait fait ceci, puis avait été là. 
Son Fils prétendait pour cela 
Qu'on le dût mettre dans l'Histoire. 
Il eût cru s'abaisser servant un Médecin. 
Étant devenu vieux on le mit au moulin. 
Son Père l'Âne alors lui revint en mémoire. 
Quand le malheur ne serait bon 
Qu'à mettre un sot à la raison, 
Toujours serait-ce à juste cause 
Qu'on le dit bon à quelque chose. 

Comme chaque année, je vous propose un interlude à l’occasion des vacances d'été. L'année dernière, je vous avez fait découvrir les paradoxes grecs dans un article intitulé "Les grecs sont-ils des menteurs ?", titre qui n'était peut-être pas le meilleur quand on pense à la situation économique de la Grèce. Bref, cette année je vous ai trouvé un "Dictionnaire des calembours et des jeux de mots" écrit en  1860 par Passard, François-Lubin. Un bon moyen de découvrir si l'humour de nos ancêtres ressemblait au notre. J'en doute, car quand je pense à mes ancêtres qui pour la plupart travaillaient dans des mines ou des fillatures, je ne pense pas qu'ils aient souvent eu envie de rire et de toute façon ils ne savaient même pas lire. Voici une sélection de ces calembours.

Amuser

Le fils d'un paysan, qui se mourait, alla chercher son curé pour l'assister; il était une heure du matin. Le pauvre garçon resta deux grandes heures à la porte, l'appelant tout doucement, de peur de l'éveiller brusquement. Quand le curé se leva et qu'il apprit la chose : "mais mon enfant, lui dit-il, votre père à présent sera mort." "Oh! non, monsieur le curé, Pierrot, notre voisin, m'a promis qu'il l'amuserait jusqu'à votre arrivée."

Encre

Un voyageur revenant d'Angleterre s'excusait auprès de sa femme de ne lui avoir pas écrit. "C'était mon intention, disait-il, mais je ne l'ai pas pu parce qu'en arrivant à Douvres, on a jetté l'ancre.

Maréchal

Un maréchal ferrait un des chevaux d'un maréchal de France qui passait sur la route. Pendant l'opération, il entendit les domestiques qui appelaient l'illustre voyageur "monsieur le maréchal" et, quand on fut pour le payer, il refusa, en faisant observer qu'il ne se prenait rien d'un confrère.

Jocrisse

Personnage des farces modernes, dont les bêtises ont un cachet particulier. Il aime beaucoup sa soeur et veut l'épouser."Mais je ne peux pas t'épouser, lui dit-elle; je suis ta soeur. Nous sommes trop proches parents." "Quelle bêtise, dit Jocrisse, trop proches parents ! Mon père a bien épousé ma mère."

Questions grotesques

Pourquoi les pompiers n'aiment-ils pas César ?
Parce qu'ils sont engagés pour pomper.

Quel est le premier homme du monde ?
Le rhum de la Jamaïque.

Quel fut l'empereur romain le moins gênant ?
L'empereur Commode.

Quel est l'ami le plus désagréable ?
La migraine.

 

Bonnes vacances à tous :-)