Voir la page facebook du site
partager la page sur LinkedIn
partager la page sur Twitter
partager la page sur Google+

Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Vous-êtes ici:  Accueil Terres d'ancêtres Belgique Quiévrain

Histoire de Quiévrain

Les gallo-romains ?

Le village de Quiévrain était traversé par une chaussée romaine : des monnaies et des tuiles y ont été retrouvées.

Au Moyen-Âge

Il est fait mention de Quiévrain dès de début du Xe siècle dans un acte de Charles III dit "Le Simple" (879-929). Dans les années qui suivent, les seigneurs de Quiévrain sont propriétaires d'une zone qui englobe aussi Hensies et Baisieux.

Le premier seigneur de Quiévrain connu est Wauthier de Quiévrain son arrière-petit-fils, Arnould de Quiévrain sera partisan du faux Baudouin de Flandre et son frère Wauthier participa à la bataille de Bouvines en faisant le pari avec Arnould d'Esnes de faire la bataille montés sur des juments (les chevaliers ne montaient jamais des juments qui étaient destinées aux femmes).

portrait de Charles le Simple peint par Georges Rouget
Charles III, dit le simple
peint par Georges Rouget

En 1267, Nicolas se marie et n'aura que trois filles. L'aînée épousera Geoffroy d'Aspremont qui deviendra le nouveau seigneur de Quiévrain. Il sera tué à la bataille des Éperons d'Or à Courtrai en 1302. C'est ce même Geoffroy qui est l'un des héros du Tournoi de Chauvency en 1285. Madame d'Âpremont, née Isabelle de Quiévrain, est aussi fort louangée par Jacques Bretel lors des festivités de Chauvency-le-Château. Jeanne de Quiévrain, sœur d'Isabelle, avait épousé Thomas d'Âpremont, frère de Geoffroi.

En 1376, Simon de Lalaing 2e fils de Simon III et de Mahaut d'Aspremont, achète la seigneurie de Quiévrain à son cousin Gobert IX baron d'Aspremont. Voila la terre de Quiévrain qui revient sous la propriété d'une famille hennuyère. Ce Simon sera le fondateur de la branche des Lalaing-Quiévrain. Il écartelle ses armes en 1 et 4 de gueules à 10 losanges d'argent aboutés et acollés placés 3,3,3,1, (Lalaing) au lambel à 3 pendants d'azur et au 2 et 3 d'or au chef bandé d'argent et de gueules de 6 pièces (Quiévrain). Simon Ier de Lalaing est seigneur de Quiévrain, de Hordain, sénéchal d'Ostrevant, plusieurs fois grand bailli du Hainaut et chatelain d'Ath. Cette branche tiendra la seigneurie de Quiévrain jusqu'en 1428 car Simon III seigneur de Quiévrain et d'Ecaussinnes n'aura que deux filles dont l'aînée fera passer la terre de Quiévrain dans la famille de Châtilon-Blois en se mariant à Olivier, comte de Penthièvre. Comme ils n'eurent aucune descendance, c'est sa sœur puinée qui hérita de Quiévrain. Elle épousa Jean de Croÿ, Ier comte de Chimay en 1467. Au xvie siècle, Quiévrain sera la propriété de la famille d'Arenberg et le restera jusqu'à la Révolution française.

Quiévrain sur une carte de 1709
Quiévrain sur une carte de 1709
Cliquez pour agrandir (source: BNF)

La carte ci-dessus est en réalité un plan qui indique la position des armées Autrichiennes, Hollandaises et Français lors de la Bataille de Malplaquet qui eut lieu le 11 septembre 1709, au cours de la guerre de Succession d'Espagne. Les forces commandées par le général John Churchill, duc de Marlborough et le prince Eugène de Savoie, (essentiellement autrichiennes et hollandaises), affrontèrent les Français commandés par le maréchal de Villars. Bien que l'armée française retraita, elle infligea à ses ennemis des pertes quatre fois plus importantes que les siennes, et l'invasion de la France fut empêchée.

La douane Internationale

la douane internationale de Quiévrain sur une carte postale ancienne, vue du côté français

L'église

L’église Saint-Martin de Quiévrain date du XVIe siècle mais il en eut au moins une autre auparavant.

L'église Saint-Martin de Quiévrain sur une carte postale ancienne L'église Saint-Martin à Quiévrain

La nef de l'église Saint-Martin de Quiévrain sur une carte postale ancienne

Le monument de Jules Pitot

Jules PITOT fut échevin avant d'acceder à la charge de premier magistrat de Quiévrain.

Le monument en l'honneur de Jules Pitot sur une carte postale ancienne de Quiévrain

La gare

La gare de Quiévrain était située sur la ligne internationale Mons - Valenciennes, inaugurée en 1842. Par la suite, une liaison Paris - Bruxelles, via la gare-frontière de Quiévrain a été ouverte en 1846. Le bâtiment voyageurs, monumental, (édifié vers 1867 selon le cadastre), et la halle marchandise sont désaffectés, un petit bâtiment préfabriqué implanté sur le côté du bâtiment d'origine accueille les voyageurs et assure la vente des billets.

La gare de Quiévrain sur une carte postale ancienne

La place du marché

la place du marché de Quiévrain sur une carte postale ancienne

La rue Debast

Cette rue doit son nom à Eloi-Philippe Debast. Celui-ci, après avoir servi dans l'armée de la République Française, puis de l'Empire de Napoléon Ier, parcouru toute l'Europe, fait la campagne de Russie et s'être battu à Waterloo, s'était illustré dans la Révolution de 1830 et la bataille de Louvain de 1831, contre les Hollandais. On raconte que, venu inaugurer la gare de Quiévrain en 1842, Léopold Ier pria le Bourgmestre d'aller saluer de sa part la veuve de Debast, en souvenir de cette campagne de 1831.

la rue Debast de Quiévrain sur une carte postale ancienne

Ma liste éclair sur Roisin

Noms Dates
BOUCHER 1689
DEFRIZE 1942
DORCHIN 1667-1740
MOREAU 1667-1757
SODOYER 1686
TAQUET 1732
TROMONT 1667-1722

Pour en savoir plus sur Roisin