Voir la page facebook du site
partager la page sur LinkedIn
partager la page sur Twitter
partager la page sur Google+

Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Vous-êtes ici:  Accueil Terres d'ancêtres France Bry

Histoire de Bry

Le village de Bry est situé au confluent des ruisseaux Saint-Jean et Sart, affluents de l’Aunelle. En 1832, le bâti ne se compose que de quelques éléments positionnés au lieu-dit La Houlette sur la chaussée Brunehaut, ainsi qu’au niveau de cette confluence, sans centre identifié. Ce n’est en effet qu’en 1876 que la paroisse de Bry devient indépendante de celle du village voisin d’Eth.

En 1484, la terre de Bry est vendue à Gilles de Ruelin, Seigneur d'Eth, par Charles de Croy, Comte de Chimay.

L'église de Bry

L'église de Bry est d'origine médiévale. Elle a été construite en 1759. Elle renferme un tabernacle en bois peint et doré en forme de globe et un buste reliquaire du XVIII de Saint-Fiacre, ainsi qu'une chaire et confessionnaux Louis XVI.

Le drame de la Houlette

J'ai essayé de localiser le lieu-dit "La Houlette" et son auberge, mais selon les documents, il se situe soit à Roisin, soit à Bry. Mon hypothèse est que la commune de Bry n'hesistant pas encore à l'époque, le drame s'est déroulé sur un territoire qui correspond au Roisin de 1795 mais à celui de Bry à partir de 1876.

L'auberge de la Houlette sur une carte postale ancienne

L'auberge de la Houlette

Le journal Le Temps du 21 novembre 1905 explique qu'un rapport de 1793 constate que "La Houlette contient quatorze lits et que l'on peut mettre dix chevaux dans ses écuries". Une autre note, datée de l'année suivante, rapporte que "la Houlette reçoit beaucoup d'étangers, à cause de sa situation à l'entrée du pays, et sert de refuge ci-devants et les ennemis notires de la République; qu'il serait de bonne administration et de sécurité de faire surveiller cette maison suspecte, non point au rapport des moeurs, mais bien de conspiration et de troubles royalistes". Toujours selon le journal, la Houlette était alors habitée par Jean-Philippe COUEZ (frère de Marie Joseph COUEZ, mon aïeule), qui y vivait sa femme et ses six enfants.

Portrait de Moneuse réalisé par le greffier du juge Harmegnies

Portrait de Moneuse

Le 22 novembre 1795, Moneuse et une dizaine d'homme attaquent l'auberge de la Houlette, pour détrousser ses occupants. Le bilan est lourd de neuf morts:

- le couple de tenanciers: Jean-Philippe COUEZ (47 ans) et son Jeanne-Joséphine BOULVIN (45 ans)
- leurs six enfants : Séraphine (13 ans), Jean-Philippe (22 ans), Renelter (12 ans), Désiré (11 ans), Marie-Josèphe (16 ans) et une petite fille âgée de 22 mois nommée Marie Sylvie.
- Jaubert MOREAUX, âgé de 64 ans environ, médecin de profession, qui était resté dormir.

Les corps sont meurtris par les coups répétés des armes blanches (sabres, haches, ...). Témoignage de la violence des faits le rapport des médecins stipule que dans les bras de sa sœur de 16 ans, la petite dernière de 22 mois fut retrouvée avec la partie supérieure du bas-ventre tranchée, les viscères sortants...

Ma liste éclair sur Bry

Cette liste ne tient pas compte des décès de l'auberge.

Noms Dates
BLARY 1734
LALLEMAND 1700-1781
MAILLART 1978

Pour en savoir plus sur Bry