Voir la page facebook du site
partager la page sur LinkedIn
partager la page sur Twitter
partager la page sur Google+

Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Vous-êtes ici:  Accueil Terres d'ancêtres France Saultain

Histoire de Saultain

De Salcem à Saultain

Le village de SAultain est situé entre l'Aunelle et la Rhonellle, tous deux affluents de l'Escaut. Il est traversé par la route de Valenciennes au Quesnoy ; il est limité vers l'ouest par un ancien chemin dit des postes, qui conduisait en ligne droite d'Onnaing à Famars ; et il est baigné par une source, qui détermina sans aucun doute les premiers habitants à s'y établir.

Deux diplômes de Charles le Chauve font mention d'un village du nom de Salcem. Dans le premier, en date du 23 mars 847, Salcem est sité en Ostrevant, ce qui ne s'est jamais vérifié pour Saultain, mais seulement pour Saulx, qui exista jadis vers Roeulx, en Ostrevant.

Dans l'autre, du 13 aout 877, l'abbaye de Denain est restituée de quatorze manses dont elle avait été dépouillée dans Salcem en Hainaut, et d'une forêt dite d'Amblise. Or, ce dernier nom était celui d'un bois situé vers Quarouble, sur la rive droite de l'Escaut, à proximité de Saultain. Cette région était partie intégrante de l'Austrasie ; et l'on sait que Charles le Chauve en était devenu souverain par les conversion de Mersen, relatives à la Lotharingie, intervenues en 870 aprés celles de Verdun de 843. Cependant on ne relève ensuite aucun bien de l'abbaye de Denain dans Saultain.

Saultain et la Révolution Française

Au moment où éclate la révolution, en 1789, la paroisse Saint-Martin de Saultain a pour curé François-Nicolas-Joseph CARPENTIER, né à Villers-Pol le 2 juillet 1745, nommé curé de Saultain en 1770. Insermenté, il est incarcéré à Valenciennes en 1794. Il est décédé à Maresches le 25 mars 1815 où il était prêtre habitué. Le prêtre habitué est un prêtre qui réside dans une paroisse sans y exercer de ministère officiel

En 1802, c'est Jean-Baptiste-Philippe DUBOIS qui devient le curé de Saultain. Vicaire de Busigny en 1792, il est né le 13 juillet 1759 à Flesquières. Emigré chez M. Mathieu, le curé d'Obignies, il est décédé à Saultain le 3 mars 1843 après un pastorat de 40 ans.

Le décès de Jean-Baptiste-Philippe DUBOIS
(Extrait de l'Echo des Frontières du 6 mars 1843)
(Source: Bibliothéque de Valenciennes)

La poste et l'émaillerie

Au début du XIXe siècle Saultain comptait une émaillerie propriété de M. Aubry (rue Roger-Salengro). Dans cette usine étaient fabriqués des casseroles et ustensiles de cuisine émaillés et peints. Des Saultinois s'étaient d'ailleurs spécialisés dans le décor peint. L'ancienne émaillerie Aubry a connu une seconde vie industrielle : fabrication de papiers peints sous l'égide du couple Proust dans les années 1958-59 avec à l'époque une cinquantaine de salariés avant d'être repris en 1982 par l'enseigne nationale de papiers peints Foucray. Malheureusement, en septembre 1983, un énorme incendie a eu raison de ce site industriel qui n'a jamais rouvert.

(source: La Voix du Nord)

L'emaillerie et la poste de Saultain sur une carte postale ancienne

La poste et l'émaillerie

Depuis 1994, la mairie est dans la demeure érigée par Edouard Gillard (1844-1908) en 1880 pour en faire son habitation principale. Elle est réquisitionnée lors des deux guerres mondiales par les Allemands qui y établissent leur quartier général. Cinq générations de Gillard s’y succèdent jusqu'au départ de Mme Fernand Gillard en 1990, date de la vente de la propriété à la commune de Saultain. Après d’importants travaux d’aménagement, cet ancien château devient la nouvelle mairie.

La mairie de Saultain sur une carte postale ancienne

L'ancienne mairie de Saultain

Visite guidée

La route de Valenciennes à Saultain sur une carte postale ancienne

La route de Valenciennes

Le château de La Vilette à Saultain sur une carte postale ancienne

Le château de La Vilette

Le calvaire de Saultain sur une carte postale ancienne

Le calvaire

La grand'rue de Saultain sur une carte postale ancienne

La grand'rue

Pour en savoir plus sur l'histoire de Saultain