Voir la page facebook du site
partager la page sur LinkedIn
partager la page sur Twitter
partager la page sur Google+

Genealexis

Histoires d'hier et d'aujourd'hui...

Vous-êtes ici:  Accueil Terres d'ancêtres France Jolimetz

Histoire de Jolimetz

Les curés de Jolimetz

Quand la révolution éclate, Pascal LANCIAUX, né à Solesmes le 15 mai 1716, est curé de Jolimetz. Il avait été successivement prêtre à La Trinité (1750), vicaire à Saint-Python, Curé d'Obrechies (1763) avant de finalement devenir le curé de Jolimetz le 16 mai 1771. En mai 1791, il est destitué pour refus de serment. Rétabli dans ses fonctions en aout 1793 pendant l'invasion autrichienne, il est finalement arrêté le 20 thermidor de l'an II et guillotiné à Valenciennes le 16 brumaire de l'an III.

Son successeur s'appelle Louis-Joseph LUSTREMANT, né au Quesnoy le 19 mars 1733. Religieux de Vaucelles, puis prieur d'Olivet (dans le Loir-et-Cher) et curé constitutionnel du Quesnoy, il abdique de ses fonctions lors de l'invasion autrichienne et trouve refuge à Cambrai puis à Saint-Quentin. Il devient curé canonique de Jolimetz en 1802. Il est décédé le 14 pluviose an XIII (3 février 1805). Son acte de décès indique qu'il desservait les paroisses de Jolimetz et Potelle.

Jolimetz et la Bataille de Fleurus

Le lendemain de la Bataille de Fleurus, qui a eu lieu le 26 juin 1794, les Autrichiens sont en fuite. Selon l’ordre qu’elle a reçu du Général Cobourg, l’arrère-garde de l’armée autrichienne évacue la Forêt de Mormal. Une partie se dirige vers Valenciennes. Les troupes cantonnées à Sassegnies, Berlaimont et Hachette, travesent le village de Jolimetz, pillant au passage les habitants et emmenant avec eux le bétail et les chevaux qu’ils ont pu trouver. Les animaux furent retrouvés près de Valenciennes, abandonné par l’armée autrichienne lors de sa fuite.

La bataille de Fleurus peinte par Jean-Baptiste Mauzaisse en 1837

La bataille de Fleurus
(par Jean-Baptiste Mauzaisse, 1837)

Visite guidée

Le centre du village de Jolimetz sur une carte postale ancienne

Le centre du village

L'école des filles à Jolimetz sur une carte postale ancienne

L'école des filles

L'école des garçons et la mairie de Jolimetz sur une carte postale ancienne

L'école des garçons et la mairie

La château de Jolimetz, dit d'Artois, a été détruit pendant la Grande Guerre. Abandonné puis mis à mal par les guerres, insasions et autres pillages qui ravagèrent le village au XVIIIe au XIXe siècle. Il avait été bati au XVIIe.

Le château de Jolimetz sur une carte postale ancienne

Le château

Le débit de boissons et maréchalerie Cornu-Blary sur une carte postale ancienne

Débit de boissons et maréchalerie Cornu-Blary

La route du Quesnoy à Jolimetz sur une carte postale ancienne

La route du Quesnoy

Pour en savoir plus sur l'histoire de Jolimetz